Lors de la rénovation des réseaux routiers secondaires, un enduit goudronné (ESU - Enduit Superficiel d’Usure) est appliqué pour favoriser l’étanchéité des routes temporairement dégradées. Des graviers sont ensuite étalés sur sa surface afin d’améliorer l’adhérence des véhicules.

Cette mesure a plusieurs avantages, telle qu’une durée des travaux réduite, un faible coût, et une application sur les routes les plus instables.

Problème : le temps que ces graviers soient agglomérés ou écartés avec la circulation, l’adhérence est moindre, surtout pour les deux-roues. Un simple panneau de signalisation couplé à un ralentissement d’allure ne suffit pas à éviter les chutes, parfois très graves.

Afin d’interdire ce danger public menaçant la sécurité des usagers deux-roues, une pétition est mise en ligne,


Nous demandons que soient instaurés dans les plus brefs délais :

- La mise en place systématique d’un balisage évolutif indiquant l’épaisseur de graviers de manière simple, à l’instar d’un barème de type Nutriscore sur les panneaux à chaque entrée de ces zones
- La mise en place d’une indication sur la longueur de la portion en réfection sur les panneaux d’entrée de ces zones
- La mise en place systématique d’une déviation pour les deux roues jusqu’à l’enlèvement de l’excédent de graviers
- L’aspiration systématique de l’excédent de graviers (censé déjà être fait, mais dans les faits, les graviers sur les bords des routes peuvent rester des années) par les sociétés de Travaux Publics en charge des travaux avec un contrôle systématique de la collectivité débloquant le dernier terme de paiement.

Nous demandons qu’à moyen terme :

- La solution ESU soit définitivement interdite
- Que les acteurs du secteur propose et développe des solutions de substitution qui prennent en compte la sécurité de tous les usagers de la route

Cette pétition a pour but de rassembler le mécontentement de tous les usagers de la route soumis à la dangerosité de ce procédé : Motard, cycliste, automobiliste. N’hésitez pas à partager vos mauvaises expériences avec nous.

Faisons entendre notre voix, pour que plus aucun d’entre nous ne finisse son trajet mutilé, en ambulance ou en dépanneuse à cause de ces graviers.

Publicité