En images

Regardez-là en détail, car en réalité, beaucoup de choses ont changé sur cette KTM 1290 Super Adventure S 2021 ! En effet, KTM ne s’est pas contenté de faire passer le moteur à la norme Euro 5 en lui faisant en même temps gagner du poids (1600 grammes) grâce à de nouveaux carters ; pas de doutes de ce côté là, car le gros V2 de 1301 cm3 sort toujours 160 chevaux et 138 Nm de couple, des valeurs plus que copieuses, qui vont heureusement de pair avec une belle souplesse et une jolie rondeur tant que l’on ne fouette pas la poignée de gaz avec l’enthousiasme d’une jeune bourgeoise se rendant à on premier Bal des Débutantes.

Une ergonomie revue
Si l’allure générale est proche de ce que l’ancienne version, et si le bureau de design Kiska a sorti sa plus belle équerre pour dessiner la moto, la nouvelle 1290 Super Adventure S rendra fou les amateurs du "jeu des 7 erreurs". En effet, les ingénieurs autrichiens ont reculé la colonne de direction de 15 mm, ont changé la position du moteur dans le cadre, dans le but de la rendre plus agile. En toute logique, le bras oscillant a été rallongé pour regagner en stabilité. Côté ergonomie, la boucle arrière de cadre a été revue pour abaisser la hauteur de selle (notons que la dite selle, auparavant à 850 mm, est désormais à 849 mm ! mais au moins, elle est en deux partie et réglable sur 20 mm), tandis que la bulle haute peut coulisser sur 55 mm. Par ailleurs, les commodos ont été redessinés, de même que l’interface du tableau de bord TFT couleur de 7’’. Le réservoir, dont le dessin est changé, conserve une capacité de 23 litres.

JPEG - 153.1 ko

Régulateur adaptatif
Comme d’autres nouveautés 2021 (la BMW R 1250 RT et la Ducati Multistrada V4), la KTM 1290 Super Adventure S se dote du nouveau radar de distance Bosch (c’est le petit bloc rectangulaire à la base des deux optiques), permettant d’offrir à cette grande routière la fonction d’un régulateur de vitesse adaptatif, capable de maintenir la distance avec le véhicule qui précède sur cinq niveaux différents. Bien entendu, le package électronique est, comme toujours chez KTM, à la pointe : outre la présence de différents modes de conduite, on note un contrôle de traction qui fonctionne avec deux capteurs, l’un pour gérer le dérapage de la roue, l’autre pour gérer l’angle de la moto, le tout sous le contrôle d’une centrale inertielle à six axes. De même, les suspensions semi-actives WP font partie du package.

La KTM 1290 Super Adventure S sera disponible en mars contre 18 599 €. Pas donné, mais la concurrence est dans les mêmes eaux, voire plus. Et l’on se console avec des révisions dont l’intervalle est passé à 15 000 kilomètres. Alors, elle vous plaît, cette moto ?

Publicité