Sujet

Anonyme
le 20 mai à 10:42

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

Kawasaki et Ducati étudieraient des alternatives aux motorisations 100 % électriques : moteur hybride pour l’un, et carburant synthétique pour l’autre.

Lire l'article
Tous les messages

Anonyme

le 29 mai à 07:50

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

Le monde auto a fait plus d’effort sur les conso c’est quasi certains.
Ce serait bien si les camarades journalistes de Motomag nous faisaient une étude sur le sujet des conso, disons une comparaisons années 90 et maintenant.
Concernant la moto, je crois aussi que certains constructeurs on fait très peu d’efforts.
Je crois aussi, que comme tu le dis, certains font "ronfler" inutilement leur moteurs.
Lire et comprendre une courbe de puissance associé à une de couple est fort utile pour comprendre un moteur et en tirer le meilleur parti.
Mais malheureusement, c’est oublié par de trop nombreux Motards.

Répondre à ce message

FRED

le 28 mai à 12:41

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

tu cites bmw, c’est justement l’une des des marques (sinon LA marque) qui fait le plus d’efforts sur ce point. Mais chez les autres constructeurs, je n’ai pas l’impression que la consommation baisse des masses (mis à part honda qui a sorti la NC anémique pour réussir à avoir une consommation basse). Ajoutons à cela un nombre impressionnant de motards qui roulent avec des rapports de vitesse trop bas alors qu’ils pourraient utiliser un rapport supérieur...

Répondre à ce message

Anonyme

le 27 mai à 07:37

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

Globalement d’accord avec toi.
Concernant la conso des motos, sur les blocs moteurs très récents, (< 5 ans) je pense que des efforts ont été fait notamment par les Européens.
Pour exemple, ma F750GS a consommé 3,7l/100 sur une base de 15000 km
Je pense qu’il en est de même sur d’autres blocs très récents des autres marques. Mais aussi, il faut dire que la durée de vie d’un bloc est très longue et donc ils ne sont pas nombreux sur le marché.

Répondre à ce message

Collec

le 24 mai à 14:44

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

Je rejoins Fred sur le recyclage : on sait très bien faire (et pas que le Lithium, les batteries classiques au plomb aussi), il ne manque que le volume pour le rentabiliser, donc en cas de production massive, ça deviendra juste facile autant qu’obligatoire d’y passer... Je le rejoins aussi sur la moto : la mienne, achetée 650 €, est durable puisque c’est une troisième main (au moins :)), économique puisqu’elle consomme elle aussi moins de 5l/100 km... Dire qu’ils ont enlevé "durable" de la dénomination du ministère de la transition écologique", ça veut tout dire, non ? CHAN-GEZ qu’y disaient, con-sommez qu’y disaient... Sans moi, j’ai trois motos, la plus récente est de 1999... Durables ? Sans aucun doute.

Répondre à ce message

FRED

le 22 mai à 17:06

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

mouais, bof, l’hybride ça revient à cumuler les défauts des 2 motorisations (la consommation de carburant du thermique, le poids et la batterie qui n’est pas immortelle pour l’électrique). Et Lonewolf, c’est faux, on sait recycler les batteries au lithium, y’a même une usine en France. Après, c’est toujours la même chose, l’adaptation de la capacité au marché, et le fait que cela soit rentable ou non.

Ceci dit, pour l’intstant y’a pas vraiment de solutions. la moto electrique est hors de prix (l’ecart entre thermique et electrique est encore plus fort que pour les voitures) et l’autonomie la rend inutilisable pour autre chose qu’une utilisation dans un rayon limité (comme les coursiers par exemple). Et puis bon, vu le kilometrage annuel moyen des motos (4000 km), la consommation de petrole par les motos est un non probleme. Plutot que de chercher des usines à gaz, les constructeurs devraient déjà travailler sur la consommation des motos. A-t-on vraiment besoin que les moteurs fassent tous 100ch et plus, prennent 8000 à 15000 tours ? Ma moto qui a 14 ans consomme 4.5L/100, quel progrès de ce coté là depuis ?

Répondre à ce message

Fra

le 21 mai à 18:33

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

Pour le moment, j’ai aussi de très sérieux doutes sur le caractère réellement écologique et fonctionnel des véhicules à 100% batteries électriques, l’origine majoritairement nucléaire en France, notamment, mais pas que. Comme indiqué déjà, le recyclage et aussi le surcoût en CO2 de production du véhicule par rapport au thermique, pour le solaire c’est loin d’être gagné puisque les panneaux produits massivement en Chine ne compensent pas le CO2 émis pour leur fabrication. Donc à quoi ça sert de couvrir sa maison avec, à se rassurer ?

Répondre à ce message

Lonewolf

le 21 mai à 10:09

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

BRAVO !!! Je suis ravi de voir que, enfin, des constructeurs décident de ne pas en rester au tout électrique (aussi stupide que le "tout pétrole" d’il y a exactement 100 ans...). Car l’hybridation est LA solution du futur, sans contestation possible. D’ailleurs, il a toujours été stupide de mettre tous ses oeufs dans le même panier ; donc les motorisations mixtes devraient s’imposer. Un moyen simple d’avoir peu de consommation, peu de pollution au CO2, et de maintenir une autonomie sérieuse.
.
Sans compter que le "tout électrique", en plus de ses nombreux inconvénients (bien vu, Collec !), continue à cacher désespérément un scandale qui viendra bientôt nous tomber sur le coin du nez : l’horrible dilemme du traitement des batteries en fin de vie ! Le monde va bientôt crouler sous toutes ces batteries automobiles, qui actuellement ne sont que très peu recyclées.

Répondre à ce message

Collec

le 20 mai à 14:08

Kawasaki et Ducati planchent sur des alternatives au "tout-électrique"

Elles ont bon dos, les alternatives électriques : inutilisables quand il fait trop froid, inutilisables quand il y a trop de monde qui veut recharger en même temps (ou sous un délai d’attente inacceptable), on est le nez sur l’autonomie restante quasi en continu, les stations de recharge notées dans les cartos GPS sont très souvent fausses (la capacité réelle de recharge correspond souvent à une prise secteur domestique alors qu’elles sont indiquées "charge rapide")... Sans compter avec d’éventuelles situations d’urgence (véhicules électriques coincés par la neige en hiver, quid du chauffage salvateur quand les batteries sont vides par exemple ?) Et sans parler d’urgence, quid des grandes migrations vacancières, avec 10 000 véhicules à l’heure sur les autoroutes, qui ont de plus besoin de ravitailler (pardon, recharger) 3 à 4 fois plus souvent ? L’objectif "propre" est alléchant, mais si le service réellement rendu n’est pas au rendez-vous, quel intérêt ? Et surtout, les risques de dysfonctionnement ont-ils bien été envisagés avant d’obliger tout le monde à y passer ? Ça donne quand même l’impression de décisions précipitées, certes sous de bonnes intentions, mais ne sont-elles pas de la variété dont l’enfer est pavé ? En tous cas il est "rassurant" de savoir que d’autres solutions que le tout-électrique sont à l’étude tant les inconvénients pratiques de ce mode semblent nombreux dans la vraie vie, hors des cercles politiques...

Répondre à ce message