Sujet

Anonyme
le 3 février à 16:58

Interfile : les prunes tombent !

L’état répressif n’a pas attendu longtemps : deux jours après la fin de l’expérimentation de la circulation en interfile, des brigades ont commencé à sortir le carnet à souches. Motomag et la FFMC s’insurgent contre cette politique répressive dénuée de sens.

Lire l'article
Tous les messages

Lonewolf

le 25 février à 10:51

Interfile : les prunes tombent !

Je suis de certains commentaires particulièrement naifs et ignorants (sans jugement ni volonté d’être péjoratif).
.
La circulation interfile EST et a toujours été INTERDITE. Dans le Code de la Route, on roule à droite (article 1). Ensuite, on doit circuler dans sa file, ou bien dépasser et se rabattre aussitôt dans la file de droite. Circuler entre les files n’est pas un dépassement et viole les articles R414-4 à 414-15. Il a été affirmé par différents médias que l’article 414-15 autorisait l’interfile, c’est ABSOLUMENT FAUX ; relisez-le.... Il y a infraction au respect de la voie de circulation, des distances de sécurité, et du dépassement par la droite (de la file à notre gauche). Voilà des bases fondées et multiples de l’amende.
.
Une pratique de longue date ne crée aucune autorisation ni tolérance ; d’ailleurs la "tolérance" administrative ou policière n’a AUCUNE base juridique et ne peut pas servir devant un membre des forces de police ou un tribunal. Non, une tolérance ne permet pas de changer le Droit ; éventuellement, le Droit est amendé ou changé, et alors là il n’y a plus "tolérance" mais pleine et entière légalité. Sinon, les agressions et les cambriolages (et encore plus la fumette) seraient légaux depuis bien longtemps....

Répondre à ce message

Anonyme

le 4 février à 17:41

Interfile : les prunes tombent !

En droit, il est fréquent qu’un « usage » soit consacré au fil du temps. En France la circulation inter-files a toujours été pratiquée, elle s’est seulement accrue avec la densité du trafic.
Ne serait-il pas envisageable d’engager un recours juridique sur ces bases.
Au moment où l’on voit des ONG mettre en cause l’Etat pour insuffisance de son action pour le climat, une action collective des motards pour faire reconnaître cet « usage » doit être envisagée.

Répondre à ce message

Anonyme

le 4 février à 16:13

Interfile : les prunes tombent !

Du coups ils mettent quoi sur la prune ?
dépassement par la droite ? non respect des distances de sécurité ? vitesse non adaptée ?
3 points ça doit être le dépassement ? non ?

Répondre à ce message

Joe Bar

le 4 février à 13:36

Interfile : les prunes tombent !

3 remarques en vrac...

1. Voilà qui tend à prouver que nous avons beaucoup trop de fonctionnaires en France, en particulier dans la police
2. On comprend mieux pourquoi, depuis quelques jours, les medias relayaient abondamment l’information selon laquelle l’interfile était désormais interdite, ils n’ont pas inventé ça tout seul ; tout ça était donc parfaitement prévu
3. Les gens naïfs, dont je fais partie, trouveront étrange que l’expérimentation sur le 80, qui a duré seulement 2 ans, a été généralisée après un bilan nul alors que celle sur l’interfile a duré 4 ans, possède un bilan mitigé et nécessite à nouveau une expérimentation longue...

Ceci étant rappelé, au point où on en est, pourquoi ne pas lancer une expérimentation sur l’interfile, à l’échelon national, et durant, mettons, 50 ans ?! Je saurais m’en satisfaire...

Répondre à ce message

Motorman

le 4 février à 10:53

Interfile : les prunes tombent !

C’est quand même cool de vivre en région parisienne.... Je n’ai pas entendu parler d’un accroissement de la verbalisation dans l’Hérault, d’autant que nous n’étions pas concernés par l’expérimentation, et que rien n’a changé durant celle-ci, en espérant que ça ne changera pas si jamais elle était adoptée, car ici, les endroits où elle serait autorisée ne sont pas nombreux.

Répondre à ce message