Sujet

Anonyme
le 29 janvier à 17:44

La saga des motos turbo : un apéro avec Motomag

Nouvel épisode de cette série très attendue : ce 29 janvier, le thème de l’émission "un apéro avec Motomag" est consacré à la saga des motos turbo. Ca vous a fait rêver, ça ?

Lire l'article
Tous les messages

toubaill

le 11 mars à 10:49

La saga des motos turbo : un apéro avec Motomag

oui moi ca ma fait tellement rêve que je me suis fait un zéphyr turbo sur la base de la fameuse gpz turbo nettement plus maniable que l original avec le look de la zephyr depuis la vidéo j ai changez le turbo par un Garrett gt1544 beaucoup plus fiable
https://www.youtube.com/watch?v=VFFZi7Y4jnk&ab_channel=toubailltoubaill

Répondre à ce message
Documents joints :


Lonewolf

le 4 février à 14:31

La saga des motos turbo : un apéro avec Motomag

Oui, effectivement je pense que ça a compté un petit peu dans le fait de "ne même pas y penser" (à acheter une moto turbo). Il n’était pas dut tout dans les moeurs de l’époque que tout ou partie de la moto ne puisse pas être entretenu par le proprio ou par un pote pointu...

Répondre à ce message

ludo51

le 4 février à 14:08

La saga des motos turbo : un apéro avec Motomag

C’est exactement ça !
Et j’ajouterai même , qu’à l’époque , on osait encore mettre les mains dans le cambouis pour entretenir sa moto , mais que cette technologie interdisait toute intervention par un non spécialiste .....

Répondre à ce message

Lonewolf

le 4 février à 09:00

La saga des motos turbo : un apéro avec Motomag

Disons que, dans le contexte, ça faisait rêver, ou plutôt ça excitait nos curiosités pour les technologies nouvelles et la débauche de performance. Mais même alors, c’est vite devenu sans intérêt particulier. Trop pointu, trop cher, trop inabordable (entretien compliqué), et visiblement trop inabouti.
.
Aujourd’hui encore, à part le côté "bizarrerie de l’histoire moto", je n’en vois pas trop l’intérêt. Mis à part la 650 CX, les autres sont tellement atypiques qu’elles me semblent avoir du mal à susciter un intérêt affectif. Il en va des turbos comme de la RE5 de Suzuki, une sorte d’aura de l’oubli...

Répondre à ce message