PUBLICITE DE MARQUE REALISEE PAR MONIMOTO

Heureusement, il est possible de retrouver son véhicule. Que vous soyez équipé d’un traceur ou non, avoir les bons réflexes au moment d’un vol pourra augmenter les chances de retrouver votre bien. L’objectif des prochains chapitres est de vous présenter les principales étapes à connaître pendant et après un vol. Vous pouvez conserver ce guide, il a été conçu comme une “marche à suivre” en cas de vol.

Sommaire :

1) Vous êtes équipé d’un traceur, quelle est la marche à suivre ?
2) Vous n’êtes pas équipé d’un traceur, comment signaler le vol ?
3) Déclarez le vol à votre assurance dans les 48 heures.
4) Comment serez-vous indemnisé ?
5) Que faire si vous souhaitez contester l’indemnisation ?
6) Pourquoi investir dans un traceur ?


1) Vous êtes équipé d’un traceur, quelle est la marche à suivre ?

Si vous avez installé un traceur, vous recevrez un SMS ou un lien vers un site web. Les meilleures solutions digitales offrent même la possibilité de recevoir un appel répété sur votre téléphone en moins d’une minute. Cette technologie étant conçue sur le concept d’alarme silencieuse, elle permet de tout suite appeler les forces de l’ordre. Chaque seconde gagnée augmente ainsi les chances de récupérer son véhicule.

Lors de votre prise de contact avec les forces de l’ordre, expliquez clairement que votre deux-roues est équipé d’un traceur indiquant sa position en temps réel. Les forces de l’ordre pourront ainsi estimer s’il est possible d’intervenir pendant les faits. La police décidera d’envoyer une équipe sur place après avoir obtenu des données précises qui serviront à la localisation d’un ou plusieurs véhicules. Ces informations sont cruciales car elles permettent d’anticiper l’intervention (les deux-roues volés sont souvent retrouvés par “lot” de deux).

Afin d’améliorer la prise en charge par les services de police et les assureurs, la Mutuelle Des Motards a engagé une table ronde avec la police, les principaux constructeurs de GPS présents en France et le GIE Argos. Ce dernier est un organisme professionnel de l’assurance à but non lucratif, dont l’objectif est de mener des recherches d’identification et de récupération des véhicules volés.


2) Vous n’êtes pas équipé d’un traceur, comment signaler le vol ?

● Rassemblez un maximum de preuves :

  • Si possible, récupérez l’antivol forcé ainsi que d’éventuels débris du deux-roues. Si les voleurs sont entrés dans votre garage par effraction, ne touchez à rien et attendez l’arrivée des forces de l’ordre.
  • Prenez des photos de tous les éléments endommagés sur le lieu où a été commis le vol.
  • Recueillez les témoignages de personnes qui se trouvaient à proximité (notamment si vous êtes victime d’un bike-jacking, c’est-à-dire un vol avec violence sur la voie publique).


● Portez plainte dans les 24h. Sous ce délai, vous dégagez votre responsabilité dans le cas où le voleur commettrait un délit ou un crime avec votre véhicule (vol, attentat, etc). Afin de faciliter les dépôts de plainte, il est possible depuis l’an dernier de remplir une déclaration de pré-plainte en ligne. Vous obtiendrez un rendez-vous au commissariat ou à la gendarmerie concernée, afin de finaliser la plainte. Une fois cette démarche effectuée, votre véhicule sera automatiquement enregistré dans le système d’immatriculation des véhicules (SIV). Toute tentative d’immatriculation sur le deux-roues volé sera ainsi empêchée.
A la suite de votre plainte, vous recevrez un récépissé de dépôt de plainte. Conservez-le car vous aurez besoin de ce document pour déclarer le vol auprès de votre assureur.


3) Déclarez le vol à votre assurance dans les 48 heures.

Une fois la plainte déposée, prévenez votre assureur. Attention :
● Vous devez contacter votre assurance dans les 48h suivant le vol (ce délai inclut 2 jours ouvrés).
● Le récepissé du dépôt de plainte doit être envoyé par lettre recommandée avec accusé de réception.
● Si le vol implique l’effraction d’un local (garage, maison, etc), ce sinistre doit être également déclaré sous 2 jours ouvrés (l’effraction concerne votre assurance habitation).
● Un retard dans la déclaration du vol peut constituer un argument en faveur de l’assureur si ce dernier décide de refuser l’indemnisation. Dans ce cas, l’assurance devra prouver que le délai dépassé lui a causé un tort.
Certaines compagnies d’assurances mettent à disposition de leurs clients des solutions pour déclarer un vol en ligne. Si vous ne bénéficiez pas de ce service, vous pouvez choisir d’envoyer le courrier recommandé ou de vous rendre directement en agence dans les 48 heures.


4) Comment serez-vous indemnisé ?

● Votre deux-roues est retrouvé dans les 30 jours : l’assurance prendra en charge les éventuels frais de réparation ainsi que les frais de récupération, dans la limite de la valeur de votre véhicule fixé par l’expert. Ces derniers comprennent le coût du rapatriement du véhicule sur le site choisi (chez votre garagiste ou à votre domicile). Dès lors, votre assurance mandate un expert afin que ce dernier puisse procéder à l’examen de votre deux roues et préconiser les réparations et/ou contrôles nécessaires à réaliser.

Il est important, lorsque vous avez l’information du lieu de stockage de votre moto suite à sa découverte (souvent au sein d’une fourrière) de vous rapprocher de cet établissement afin de vous renseigner sur les frais de gardiennage comptabilisé par ce dernier. En effet, nombre de contrat ne prennent pas en charge les Frais de Gardiennage ou partiellement.

Tant que vous n’êtes pas indemnisé vous restez propriétaire du véhicule. Vous vous devez donc de procéder à la restitution du véhicule auprès des forces de l’ordre (PV de découverte du véhicule à envoyer à votre compagnie d’assurance) et de récupérer votre véhicule puis de prévenir votre assurance afin de mettre en place l’expertise dans les meilleurs délais."

● Votre deux-roues n’est jamais retrouvé : l’assurance fait alors appel à un expert qui établira la valeur vénale de votre véhicule au moment du vol (la VRADE : Valeur de Remplacement A Dire d’Expert). De cette valeur pourra être déduite la franchise moto. L’indemnisation se fera après la remise des moyens de démarrage en votre possession (clés ou cartes de démarrage) et du certificat d’immatriculation (carte grise).
● Votre deux-roues est retrouvé après 30 jours : il est très probable que votre assureur vous aura déjà indemnisé. Dans ce cas de figure, vous pourrez choisir entre deux options. Soit récupérer votre véhicule après avoir remboursé à votre assurance la somme de l’indemnisation préalablement versée, déduction faite des travaux de remise en état nécessaire et constatés par l’expert. Cette estimation est réalisée sur dommages apparent, sans démontage ni contrôle. Soit conserver cette somme.

Pour mettre toutes les chances de votre côté : étudiez les conditions générales de votre contrat d’assurance et rassemblez les pièces justifiant la valeur du véhicule :

● Examinez attentivement les clauses de votre contrat. Par exemple, certaines compagnies d’assurance exigent que votre deux-roues soit équipé d’un antivol agréé (certification Norme Française ou Sécurité et Réparation Automobiles). Dans le cas contraire, l’assureur peut refuser l’indemnisation.
● Pendant la procédure d’indemnisation, collectez toutes les pièces pouvant justifier la valeur du véhicule volé (pneus neufs, factures de révision etc.). Il est possible d’être indemnisé pour des accessoires s’ils sont inclus dans la garantie du contrat d’assurance.

L’indemnisation est calculée en prenant en compte la VRADE (Valeur de Remplacement A Dire D’expert) et la côte du marché de l’occasion. Ce calcul n’offre pas toujours une entière satisfaction aux propriétaires d’un deux-roues volé, et bien sûr la valeur affective compte souvent plus que la valeur financière du véhicule.

Surtout, veillez à bien éplucher votre contrat et à évaluer les risques que vous souhaitez couvrir. N’hésitez pas aussi à poser toutes les questions qui vous semblent nécessaires à votre assureur. Certains points sont importants à considérer dans un contrat d’assurance (et à calculer selon l’investissement que représente votre deux-roues) :

● Vol et incendie bien sûr.
● Est-ce que le “moto jacking” est couvert ?
● Dommages résultant d’un acte de vandalisme ?
● Vol séparé des roues et pneumatiques ?
● Garantie étendue aux équipements et accessoires ?


5) Que faire si vous souhaitez contester l’indemnisation ?

Dans le cas d’un désaccord sur l’indemnisation entre vous et votre assurance, une contre-expertise sera menée. Cette dernière doit être réalisé en respectant les règles du contradictoire et le montant des honoraires de l’expert vous incombe car souvent non pris en charge par votre assureur. Si un accord n’est toujours pas trouvé entre les parties, une troisième expertise (appelée tierce expertise) pourra être réalisée.
Quand le litige perdure, une expertise judiciaire est éventuellement mise en place. Sachez toutefois que ce type d’expertise est parfois à la charge de l’assuré. Vous devrez alors estimer si le coût de la contestation judiciaire ne risque pas d’être supérieur à l’indemnisation que vous pourriez percevoir.


6) Pourquoi investir dans un traceur ?

Les nouvelles technologies de traceurs GPS font leur preuve en France depuis maintenant plusieurs années.

Les conducteurs de deux-roues le savent, le plus sûr est de multiplier les moyens de protection. Mais ce n’est pas toujours facile à cause des chaînes encombrantes et des systèmes de verrouillage qui demandent du temps.

Le Monimoto est un traceur qui a fait ses preuves, avec déjà plus de 13.000 utilisateurs. Contrairement à la plupart des traceurs GPS sur le marché, Monimoto n’est pas connecté à la batterie. Les voleurs ne pourront donc pas "remonter" les câbles pour trouver le traceur. De ce fait, même si les voleurs sectionnent les câbles, le traceur fonctionnera jusqu’à 12 mois. Il est autonome et sait se faire oublier.
Ce GPS fonctionne avec un verrouillage à distance automatique (qui n’inondera pas votre téléphone de notifications). Et c’est un des rares traceurs signalant des mouvements suspects en moins d’une minute.

Rares sont les motos retrouvées après un vol. Le traceur Monimoto permet de protéger votre deux-roues à chaque instant :

● Vous êtes prévenu sur votre smartphone dès que les premiers mouvements sont détectés. Les voleurs ne se rendent pas compte du signalement, vous laissant le temps de réagir.
● Les services de police sont maintenant très réactifs lorsqu’un deux-roues volé est équipé d’un traceur GPS.

La précision en temps réel d’un traceur connecté, basé sur la technologie GPS/GSM, est le
meilleur allié contre le vol. C’est la mission de Monimoto : offrir un niveau de protection optimal pour les propriétaires de deux-roues.

Publicité

Commentaire (0)