Une conception contemporaine enrobée d’un design rétro : telle est la manière dont Michelin présente ses nouveaux Road Classic. Disponibles à partir de janvier, ces pneus sont destinés aux motos anciennes ou néo-rétro munies de roues de 17, 18 ou 19 pouces.

Question design, les Road Classic déçoivent par leur trop grande modernité. Le tracé des rainures est typique des productions de la marque de Clermont-Ferrand, bien loin des zigzags des gommes de l’époque. Dans ce domaine, des concurrents comme les Bridgestone BT-46 ont des airs plus authentiques.

Sous la gomme, Michelin a opté pour une carcasse diagonale ceinturée (Bias belt) plutôt que radiale. Cette technologie, plus économique, est parfaitement adaptée à ces motos. Le rythme de conduite apaisé limite le risque d’échauffement lié à cette construction et les flancs rigides supportent mieux les charges importantes.

La carcasse est constituée de deux nappes diagonales (en vert et jaune) superposées par une double ceinture (en rouge et bleu) destinée à limiter les déformations à haute vitesse. À noter la nappe verte qui remonte sur les flancs pour augmenter leur rigidité.

De type Tubeless, ces pneus ne nécessitent pas l’adjonction d’une chambre à air, mais ils sont en mesure de l’accueillir dans le cas où la jante ne serait pas étanche.

Rouler sous la pluie ne devrait pas poser de problème avec ces pneus. La gomme reçoit 100 % de la dose maximale admissible en silice, un composé qui améliore l’adhérence à basse température. De plus, le fort taux d’entaillement (le rapport zones pleines/zones creuses) de 26 % (11 % pour les Pilot Power 5) devrait faciliter l’évacuation de la pluie.

Quant aux dimensions, Michelin est allé à l’essentiel : neuf pour la roue avant, dix pour la roue arrière.

Infos : Michelin

Publicité

Commentaire (0)