Pouvoir afficher simultanément sur le tableau de bord les données de la moto et des informations provenant d’applications d’un smartphone était réservé jusqu’à présent aux voitures haut de gamme. Bosch applique désormais cette technologie à la moto avec son nouvel écran TFT de 10,25 pouces.

Entièrement paramétrable
Avec un écran aussi généreux, il devient possible d’être informé d’un coup d’œil sur la vitesse, le régime moteur, mais également sur la route à suivre ou les conditions météo, le tout étant entièrement paramétrable depuis le guidon. Avec ce dispositif d’écran divisé, le recours à un navigateur ou à son smartphone fixé au guidon n’est théoriquement plus nécessaire.

Pour autant, il est inutile de pouvoir compter utiliser Waze pour éviter les radars, seul un nombre limité d’applications partenaires (Calimoto, Rever, Cardo, Sygic, etc.) sont prises en charge par le système de gestion et d’intégration mySPIN.

Cet écran divisé permet à Bosch de franchir une nouvelle étape de son projet présenté en 2017 visant à réduire l’accidentalité en assistant le conducteur. Il reste à voir si ce surcroît d’informations n’est pas contreproductif en accaparant l’attention plus que nécessaire.

BMW Motorrad a été le premier constructeur à s’emparer de cette technologie pour l’intégrer de série à la R 1250 RT 2021. Il est fort à parier que les clients traditionnels de l’équipementier comme KTM, Ducati, mais aussi Kawasaki mettront cette technologie à disposition sur leurs prochaines motos routières.

Infos : bosch.fr

Publicité