L’ambition ultime d’un trail consiste à voyager au-delà des limites du réseau routier. Sur des pistes et autres chemins où, en matière d’équipement du conducteur, apparaissent des besoins parfois antinomiques avec ceux du quotidien.

Ainsi les bottes exigent-elles soudain plus de rigidité pour rouler debout sur les repose-pieds et maintenir la cheville, sans perdre la flexibilité indispensable à la marche lors des étapes. Au confort et à l’imperméabilité des modèles de route, il faudrait idéalement associer la solidité et le haut niveau de protection de celles d’enduro. Un grand écart qu’aucun fabricant ne saurait réussir sans faire quelques concessions, d’où le subtil mélange des genres qui caractérise ces nouvelles bottes trail.

Compromis.
Pour la discrétion indispensable à un usage urbain, vous repasserez. Les 4 paires de ce match sont bardées de renforts en plastique et de boucles de serrage issues du tout-terrain. Leur taille et leur nombre restent limités, recherche d’une certaine souplesse oblige, mais sauf exception seul un pantalon assez large peut être porté par-dessus.

Autres caractéristiques communes : des semelles crantées et une étanchéité assurée par une membrane interne. Laquelle impacte directement le confort et le prix, car les références ayant recours au Gore-Tex offrent non seulement une plus grande respirabilité, vérifiée à l’usage, mais également une qualité de fabrication et une protection supérieures. Des points évidemment appréciables l’été et en usage intensif, pour autant que le portefeuille suive.

4 modèles testés

Alpinestars Toucan Gore-Tex
Forma Adventure
Sidi Adventure Gore
TCX Track Evo waterproof

Résultats

Retrouvez tous les résultats de notre comparatif bottes trails dans le Moto Magazine n°312 de novembre 2014 qui sort ce jeudi 30 octobre en kiosque

Comment nous avons procédé

Ces bottes ont été portées durant plus d’un an sur plusieurs milliers de kilomètres de route et de chemins. Notamment lors des HardAlpiTour et Moto Trail Tour de Provence, randonnées de plus de 24 heures non-stop. Après quoi l’étanchéité a été une dernière fois éprouvée par une immersion de plusieurs minutes dans l’eau, qui n’a pas permis de détecter de faille à ce niveau.

Publicité