Savez-vous que le premier des 54 titres mondiaux que Aprilia a glané en tant que constructeur a été en tout-terrain ? Certes, après, les RS 250 de GP et la RSV4 en Superbike ont permis de bien remplir l’étagère avec moult couettes, mais la firme de Noale a des origines en tout-terrain. Et elle les exprime avec cette nouvelle Tuareg 660, qui constitue une vraie concurrence à la Yamaha Ténéré 700, voire un peu à la KTM 790 Adventure R. François B., le Peterhansel de la rédaction, a déjà les tétons qui pointent à l’idée d’aller la recouvrir plein de terre.


80 ch, 70 Nm, 187 kilos..

Nos confrères allemands de Motorrad Online ont pu, les veinards, mettre la main sur un exemplaire de pré-série. Ils expliquent ainsi que le vertical twin ne ferait plus 100 ch comme dans la RS 660, ni 95 comme dans la Tuono 660, mais 80 ch et 70 Nm, ce qui est déjà pas mal pour une moto qui est annoncée à 187 kilos. Pour comparaison, au vu de son allure élancée et très orientée TT, sa plus proche concurrente, la Yamaha Ténéré 700, annonce 73,4 ch, 68 Nm et 204 kilos avec les pleins. C’est donc comparable...

Le moteur a été orienté de 15,8° dans le cadre, alors qu’il est incliné de 25° dans ses deux soeurs à vocation routière.

Aprilia 660 Tuareg 2022 {JPEG}

Bien entendu, cette Tuareg vient avec une roue de 21 pouces à l’avant, et de débattements de suspension conséquents, puisque la garde au sol est de 240 mm. La selle est fine et haute, mais on ne sait pas à combien. Le sabot moteur est du genre costaud, vous pouvez le démonter pour vous défendre si vous vous faites attaquer par un ours.

Côté électronique, on note trois modes de conduite, un régulateur de vitesse de série... Le réservoir offre 18 litres de capacité, comme la Ténéré 700.

Nos confrères parlent d’un prix de 12000 €, à confirmer. En tous cas, elle est fine, stylée (on la doit à Miguel Galuzzi, bien évidemment !), et donne sacrément envie d’aller dans la pampa ! Pas vous ? Dites-nous ce que vous en pensez...

Publicité