Nettoyer la chaîne secondaire est une corvée dont on se passerait volontiers. Pourtant, cette activité est indispensable pour débarrasser les maillons du vieux lubrifiant sur lequel se sont incrustées des poussières issues de la route. Une association qui forme une pâte à roder préjudiciable à la longévité de la chaîne. Pour s’en débarrasser, la solution la plus simple consiste à utiliser un pinceau trempé dans un nettoyant (pétrole désaromatisé) ; une méthode fastidieuse et salissante.

Il existe un accessoire pour se faciliter la tâche, tout au moins sur le papier. Le Kettenmax —ici dans sa version Premium Light (les produits d’entretien ne sont pas compris) - s’occupe du brossage des maillons pour un résultat étonnant d’efficacité. La chaîne traitée ressort blanche comme neige ou presque. Un bon essuyage est toutefois nécessaire pour retirer les dernières traces du dégraissant.
En revanche, il se révèle long à mettre en place (voir étapes ci-dessous).

Le kit est complet : boîtier de nettoyage, flacon, poche de récupération de fluide usagé, etc. Il ne manque qu’une paire de gants, types stationservice, pour préserver la beauté des mains. À défaut, il faut en passer par le savon et la brosse.


1/ Sélectionner la couleur de la réglette correspondant à la largeur de la chaîne.

JPEG

2/ Placer dans le boîtier les brosses du coloris sélectionné.

JPEG

3/ Le boîtier s’installe en enserrant la chaîne entre les deux moitiés fermées par les lanières élastiques (en rouge).

JPEG

4/ Fixer la poche de récupération du liquide usagé.

JPEG

5/ Stabiliser le Kettenmax passe par son arrimage, soit de chaque côté, soit d’un seul.

JPEG

6/ Le flacon du nettoyant se raccorde au boîtier Kettenmax comme une perfusion qu’il
convient de presser tout en tournant la roue.

JPEG

7/ Après quelques minutes, les maillons ressortent quasiment exempts de lubrifiants. La poche est à vider en déchetterie.

JPEG

8/ L’utilisation est possible sur un monobras en attachant et en tournant la roue d’un seul côté.

JPEG

9/ Après quelques minutes de séchage, il est temps d’entamer la lubrification via un troisième embout.

JPEG

À lire aussi
Tuto mécanique sur l’entretien de la chaîne secondaire

Publicité

Commentaire (0)